Category Archives: Poland

USA | Congressman Khanna Leads Bipartisan Members In Condemning Anti-Semitism in Europe

Washington, DC – Congressman Ro Khanna (CA-17) and Congressman David N. Cicilline (RI-01) are leading more than 50 House Republicans and Democrats in pushing for the U.S. Department of State to exert diplomatic pressure on Ukraine and Poland for recent in incidents of state-sponsored Holocaust denial and anti-Semitism.

France | A Paris, en soutien aux communistes polonais : au nom de l’internationalisme prolétarien

par Jacques Kmieciak

« KPP, solidarité ! » « Kaczynski fasciste, vive le Parti communiste ! » « Elle est pourrie l’Union européenne qui bénit les fascistes et traque les communistes ! » Les slogans fusent. Il est 14h 30 ce samedi 27 janvier 2018 lorsque des dizaines de personnes manifestent devant l’ambassade de Pologne à Paris leur solidarité avec le Parti communiste polonais (Komunistyczna Partia polski / KPP) dont deux militants sont poursuivis par la justice polonaise.

Poland | Polish Sejm adopted law banning Bandera ideology

On Friday, Jan. 26, the Sejm of Poland has adopted the amendment to the law on the Institute of National Remembrance, which bans the Bandera ideology, as Do Rzeczy reports.

Poland | Le pCF et l’Humanité doivent être solidaires de nos camarades Polonais

par Danielle Bleitrach

Le 1er février 2018 en Haute-Silésie, s’ouvre le procès contre les militants du Parti communiste polonais. Ils sont menacés de prison pour avoir exprimé leur opinion sur la Pologne Populaire dans leur revue Brzask.

Alors qu’en Pologne, l’extrême-droite tient le haut du pavé et peut exprimer en toute liberté son adhésion au fascisme et son antisémitisme, l’Institut de la mémoire, ce ministère de la vérité orwellien qui a été institué et qui a compétence pour poursuivre les citoyens, pour supprimer les crédits aux historiens et à tous ceux qui font un travail historique, agit en toute imponité en Europe.

Ukraine | Monika Karbowska interdite en Ukraine

par Danielle Bleitrach

Voici la lettre que notre amie Monika Karbowska adresse à un certain nombre d’entre nous avec mission de la diffuser , dans ce pays où les défilés à la gloire des nazis et des collaborateurs ukrainiens deviennent habituels, dans ce pays où en toute impunité on brôle 46 personnes dans la maison des syndicats et où après ce crime seules les « mères » des victimes sont inquiétées, dans ce pays où le communisme est interdit, réprimé pour mieux exalter les nazis, le tout avec la bénédiction de BHL et bien d’autres russophobes y compris trotskistes(alors qu’en Ukraine les trotskistes sont également réprimés par les fachos), une communiste ne peut franchir la frontière. Notez que c’est en tant que française (pas polonaise) que Monika est refoulée, qu’en disent les autorités françaises?