Category Archives: Croatia

Vida et Vukovic: comment l’Ukraine monte un scandale autour de la FIFA

L’Ukraine ne participant pas à la Coupe du Monde semble souffrir d’une crise existentielle. Rien de tel qu’un bon petit scandale pour réveiller les bonnes âmes en cette période pré-électorale, qui n’annonce rien de bon. C’est ainsi que deux imbéciles de l’équipe croate, Vida et Vukovic, se sont fait gentillement manipuler après la victoire de la Croatie sur la Russie. D’une vidéo qu’ils pensaient privée, où ils dédiaient cette victoire à l’Ukraine (où ils jouent), celle-ci en a fait une opération politique.

Après la victoire de la Croatie sur la Russie en quart de finale, le défenseur Vida (qui a marqué un but décisif) et Vucovic envoient quelques mots à leurs “amis” ukrainiens, où ils jouent. Ils dédient cette victoire au club ukrainien et à l’Ukraine, mais surtout ils emploient l’expression “Slava Ukraine” (Gloire à l’Ukraine), qui est le symbole de la période nazie et qui est reprise par le pouvoir actuel.

Voir notamment l’image ici: “Heil Hitler! Gloire à Hitler! Gloire à l’Ukraine” est inscrit sur la banderole.
Une première vidéo a donc été diffusée – non par ces deux joueurs:
Suite à cela, la FIFA a réagi. Vukovic s’est vu expulser du Championnat et doit payer une amende de 15 000 francs suisses, Vida s’en est sorti avec un avertissement. Ils ont présenté leurs excuses, affirment avoir plaisanté avec leurs amis à Kiev. Bref, c’était stupide, mais surtout c’était privé. Lorsque l’on voit les scandales qui entourent Vida, alcool, bagarres etc, il est loin de la politique, il semble surtout primaire.
Mais l’affaire ne s’arrête pas là, et c’est ce qui fait penser à une mise en scène. Immédiatement, la fédération de foot ukrainienne déclare prendre en charge l’amende de Vukovic et fait de ces deux idiots utiles des héros nationaux, leur proposant même un poste dans la fédération ukrainienne de foot. Au Parlement ukrainien, c’est la fête à gogo, ils sont célébrés comme de véritables combattants de la “cause ukrainienne”:
En Ukraine, c’est la fête, l’honneur national est sauvé. Et la réaction de la FIFA fait d’autant plus enrager. A tel point que sa page facebook est prise d’assaut par ces fanatiques et qu’elle est mise temporairement hors service, les commentaires et les appréciations sont bloqués. Il faut dire qu’elle croule littéralement sous les messages d’insulte finissant par “Slava Ukraine“, un flash mob est mis en ligne, etc. Une vague de fureur. C’est ça le visage du pouvoir ukrainien actuel – “pro-européen” – version années 30.
Cela pourrait peut-être faire réfléchir …
Pendant ce temps-là, Vukovic déclare qu’il paiera lui-même son amende, qu’il ne fait pas de politique, ce que Vida répète aussi: on ne fait pas de politique. C’est alors, qu’une deuxième vidéo est mise en ligne:
Cette fois-ci, le “héros” boit une bière avec Olic (ancien joueur du CSKA Moscou, actuellement membre du staff croate) et parle de “mettre le feu à Belgrade“. Encore une vidéo privée, puisqu’il a été supposé qu’il parle avec ses amis du … restaurant Belgrade, tenu par un de ses amis serbes à Kiev, où il va régulièrement faire la fête. Le scandale est monté autour de la ville de Belgrade, mais l’interprétation est remise en cause. Il reste à déterminer quand a été tournée cette vidéo – et comment. Il n’aurait pas réalisé que cette conversation a été filmée par quelqu’un se trouvant justement dans ce restaurant à Kiev et qui l’a ensuite diffusée. Vidéo qui ne sert certainement pas les intérêts de la Croatie avant un match important de demi-finale, ni de son équipe. Sans même parler de la réaction possible de supporteurs. Ce qui est peut-être aussi cherché …
Bref, une histoire dans l’histoire de la Coupe du Monde. Pas vraiment en l’honneur de l’Ukraine. Mais n’ayons aucun doute, ni l’Europe, ni la FIFA n’ouvriront les yeux sur le régime en place. Reconnaître les dérives extrêmes de ce pouvoir obligerait à réagir, or ce n’est pas à l’ordre du jour.

Croatia | In His Final Act, War Criminal Hijacks Court

The shocking public suicide of Slobodan Praljak at the Hague Tribunal has overshadowed the significant findings of Croatia’s complicity in mass crimes in Bosnia and has further diminished the legacy of the international court.

Wednesday’s reading of the appellate verdict in the case against six Bosnian Croatian defendants was the last verdict issued by the International Criminal Tribunal for the former Yugoslavia.

Croatia | Electoral Advance For The Radical Left in Croatia

by Mate Kapovic

Local elections were held in Croatia on May 21st. This was the first time since the 1990 that the radical left has made significant gains, which is especially encouraging in light of the probable parliamentary snap elections in September.

Croatia | Struggle for secular education in Croatia

This autumn a public scandal has shaken the University of Zagreb, Croatia. It has broken out on the Faculty of Humanities and Social Sciences. New elected dean of faculty decided to integrate its curriculum with the Catholic Faculty of Theology. The dean was dismissed after public protest, but his proposal had deeper roots. Political cleanings developed in the university. Violating existing regulations and laws, the President of the University of Zagreb and the University Senate installed a new dean and dismissed the democratically elected student representatives in the Faculty Council hoping to achieve the majority necessary to command the Faculty. A majority of professors in the Council vehemently opposed these moves but to no avail. The Faculty has been taken over by the new management that continually, with the support of the President of the University, dismisses the professors’ attempts to return to lawful procedures, legitimate student representation and normal functioning of the Faculty Council.

Croatia | Students and professors in Zagreb university oppose Catholic offensive

by Saša Vejzagic

“Vlatko Previšić will go down in history as the worst and the most despised Dean ever! – The dean will fall! – Rector Boras is a disgrace!” are just some of the statements made by students at the University of Zagreb in the course of the past few weeks. During this time an extremely serious situation has been unfolding at the Faculty of Humanities and Social Sciences (Croatian acronym – FFZG). Among the biggest faculties in Zagreb consisted of 23 separate departments and serving more than 6000 students. The situation escalated when the Dean hired a private security company to use as his own private army while maintaining an inexplicable and illegal state of emergency at the Faculty. Most recently, security guards unjustifiably enforced a complete lockdown of the Faculty building in the middle of the exam period, thus preventing a student general assembly (known as “plenum”) from taking place. The following day the guards blocked a hallway that leads to the library, the registrar’s office, and some of the lecture halls in order to stop elected student representatives and others not on the list provided to them by the Dean to access the Faculty Council meeting taking place that morning. Since the situation at the FFZG has been heating up for some time now, it is best to begin at the inception of these developments.